AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour en savoir plus, cliquez ici

Partagez | 
 

 (stay with me), elinny.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
• messages : 369
• double-comptes : logan, mica, rose.
• crédits : avatar par blue walrus. signature par hallows.
MessageSujet: (stay with me), elinny.   Dim 9 Avr - 17:33

stay with me
why am I so emotional? no it's not a good look, gain some self control. and deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt. (SAM SMITH)

La brise soufflait doucement, faisant danser les feuilles des palmiers. Sous ses bottes, le sable ne faisait aucun son. Elle avançait d’un pas assuré, son regard droit, ignorant les chansons ivrognes des hommes sur la plage. La température était loin d’être froide, mais elle n’était pas chaude et humide comme elle pouvait parfois l’être en plein été – non, la brise était assez fraîche pour que Lenny conserve son manteau de cuir sur ses épaules. Traversant la plage, ses yeux se posèrent finalement sur l’endroit qu’elle avait en tête – la taverne. Elle acquiesça la tête en guise de salutation alors qu’un de ses hommes croisa son chemin, même si elle n’était même pas certaine que lui l’ait reconnu – son pas boiteux et gauche parlait de lui-même pour ce qui était de son état. Mais elle s’en fichait bien, Lenny. Son équipage ne serait pas à terre pendant très longtemps, et ils pouvaient bien faire ce qu’ils voulaient de leur temps tant que ce n’était rien pour leur donner des ennuis ou les empêcher de se montrer au boulot quand le temps serait venu. Même elle était d’humeur à fêter, si elle était vraiment honnête – ce n’était pas pour rien qu’elle allait montrer le bout de son nez à la taverne. Leur dernière prise avait été bonne, très bonne même, et tout s’était si bien déroulé qu’elle s’était attendu à un revirement de situation jusqu’à la dernière seconde. Mais non, elle avait du se rendre à l’évidence qu’ils avaient simplement réussi leur coup, et qu’à présent, ils pouvaient bien tous célébrer autour d’un verre avant de retourner en mer. Lenny était donc de bonne humeur, et c’est avec un sourire qu’elle passa le seuil de la taverne et qu’elle parcourut la grande pièce du regard.

C’était bondé, bien sûr – le vacarme était assourdissant, avec la musique, les conversations et les chants, mais ça ne dérangeait pas beaucoup Lenny qui y était plus qu’habituée. Elle reconnut quelques uns de ses hommes à une table, et les salua eux aussi d’un signe de tête, refusant cependant leur invitation à se joindre à eux pour un verre. Car c’était une personne en particulier qu’elle était venue retrouver ce soir. Ses yeux bruns se tournèrent vers le bar, où elle s’attendait à le voir – et comme de fait, c’était là qu’il était, accoudé au comptoir avec un verre à la main. Le sourire de Lenny s’étira légèrement, bien malgré elle, et elle se dirigea vers lui sans trop d’hésitation. Il fallait bien sûr ajouter qu’elle avait déjà quelques gouttes d’alcool dans les veines à cette heure, avalées à peine une heure auparavant, mais l’enivrement était encore loin. C’était juste assez pour lui donner le courage dont elle avait besoin. Car c’était bien rare que Lenny faisait quelque chose sans avoir un certain objectif en tête – et comme la dernière fois où elle avait retrouvé Eli dans une taverne bien semblable à celle-ci, elle avait un but. Quoique celui de cette soirée était bien différent de la dernière fois, elle comptait bien l’accomplir tout de même.

Elle se laissa tomber sur la tabouret libre aux côtés de son cuisinier, venant chercher son regard afin de lui donner un sourire. Un sourire simple, assez discret, mais présent tout de même; un sourire qui démontrait qu’elle n’était ici que pour bonne compagnie. Retirant son chapeau pour le poser tout près, elle jeta ensuite un coup d’oeil au verre d’Eli, presque vide, et héla la serveuse. « One rum, please, and another drink for Mister Murphy here. » Faisant rebondir quelques pièces sur le comptoir, elle attendit patiemment la commande, se tournant à nouveau vers Eli, cherchant son regard. « I owe you one, after all. » Et plus qu’un même, pour toute l’aide qu’Eli lui apportait de façon quotidienne. Mais ils commenceraient par un, au moins un.
(C) HALLOWS

_________________

WAR OF HEARTS ☆ i can't help but love you, even though i try not to. i can't help but want you, i know that I'd die without you.


TEAMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 199
• double-comptes : molly, jim, alastar, eddie.
• crédits : avatar (c) hallows. – gifs (c) tumblr. – song (c) blackbird raum.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Dim 23 Avr - 21:01


never give you up
eli et lenny / You can holler, you can wail, You can swing, you can flail, You can thump like a broken sail. But I'll never give you up; If I ever give you up my heart will surely fail. – THE KILLS.

La dernière prise s’était déroulée à la perfection. Pas le moindre faux-pas n’avait été commis de leur part, et l’équipage marchand qui s’était retrouvé pris en chasse n’avait pas hésité avant de rendre les armes. Jusqu’au bout, Eli avait senti que son capitaine restait tendue, et prête à agir au besoin. Jusqu’au bout, elle avait attendu le revirement de situation, considérant toutes les opportunités que l’équipage ennemi aurait pu saisir. Chaque mouvement avait été noté, chaque bruit analysé. Mais lorsqu’au final les pirates s’étaient retirés avec le butin, pas la moindre goutte de sang n’avait été versée. Les marchands les avaient laissés s’éloigner avant de remettre les voiles pour partir dans la direction opposée. Et au bout de quelques heures, seulement, Lenny s’était rendu à l’évidence. Cette fois-ci, leur prise avait été parfaite. Cette fois-ci, il n’y avait pas eu le moindre revirement de situation ou le moindre imprévu. Ses qualités de capitaine pouvaient être récompensées comme il se devait, les hommes n’avaient pas hésité avant de reconnaître à leur tour qu’une issue aussi rondement menée était pour le moins inespérée.

À l’heure qu’il était, le succès était en train d’être fêté. Les hommes s’étaient dispersés dans Nassau aussitôt l’ancre jetée, et sachant que seuls deux jours leur étaient offerts pour profiter de tous les plaisirs que la ville avait à leur offrir. Eli les avait suivis sans broncher, laissant Lenny s’occuper de conclure la transaction de leur prise en compagnie des traders dirigeant le commerce de l’île de New Providence. Si elle le cherchait, elle savait pertinemment où le trouver. Il ne s’inquiétait donc pas de lui signaler sa position, vidant tranquillement les verres de rhum qu’on lui servait au comptoir d’une taverne bruyante.

Il avait perdu le compte lorsqu’il sentit finalement qu’on s’asseyait à ses côtés. Chope en main, il tourna la tête vers la nouvelle arrivante avec curiosité. Quand il la reconnut, un sourire large fendit ses traits. Ses yeux brillaient du rhum qu’il avait déjà ingurgité, enveloppant le visage familier d’un regard doux et bienveillant. « Captain. » Doucement, il lui adressa un bref signe du menton pour la saluer. Il savait que ce genre de politesses à l’égard de Lenny n’était pas utile ; pourtant, il ne pouvait s’empêcher de les exécuter quand même. Si tout le monde savait le lien quelque peu privilégié qu’ils entretenaient, il n’avait pas pour autant envie que les gens se mettent à se faire des idées. Il préférait n’avoir rien à se reprocher, et la traiter aux yeux de tous comme ce qu’elle devait être : sa capitaine. Respectée.

Il l’observa poser son chapeau à côté d’elle et héler la serveuse. Son sourire s’élargit encore un peu lorsqu’il l’entendit commander un verre pour lui aussi, et il reporta son regard sur son rhum. Il y enfonça brièvement le nez pour le terminer, avant de venir retrouver les yeux pétillants de la petite Morland. « And why is that ? » Il leva un sourcil interrogateur. Cependant, son sourire ne diminua pas. Il ne voyait a priori aucune raison pour qu’elle ne lui offre un verre ce soir-là. Il ne l’avait pas aidée à commercer, n’avait même pas eu à la conseiller pour la prise qu’elle avait triomphalement attrapée. Elle n’avait pas fait appel à lui depuis plusieurs jours déjà, et il ne voyait décidément pas laquelle de ses actions récentes méritait une telle gratitude. Pourtant, il s’en amusait. Sachant que depuis qu’elle était venue le trouver, un an auparavant, il avait fait pour elle bien des choses pour qui n’importe qui d’autre aurait demandé bien plus qu’un simple verre de rhum. La vérité était seulement que, tout cela, il l’avait fait pour elle. Il n’avait aucun avantage à en tirer, si ce n’était de la voir suivre les traces de son frère, et épouser un rôle qui lui allait à merveille. Il avait repris la mer, et il en était heureux. Mais dans le fond, son propre bonheur importait peu. Tant que la petite chose assise à ses côtés avait de quoi sourire et vivre, lui-même avait alors plus qu’il ne lui fallait pour continuer à exister.

(c) blue walrus

_________________

fill my life up with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 369
• double-comptes : logan, mica, rose.
• crédits : avatar par blue walrus. signature par hallows.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Mar 25 Avr - 13:57

stay with me
why am I so emotional? no it's not a good look, gain some self control. and deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt. (SAM SMITH)

L’ambiance de la taverne était presque étouffante, avec la chaleur qui y régnait et tous ses résidents qui semblaient hurler plus que parler. Mais c’était toujours comme ça à Nassau, quand la température était aussi clémente qu’elle l’était ce soir-là. Une petite brise, un ciel clair, et les rues se vidaient pour se précipiter dans toutes les tavernes ouvertes. L’alcool coulait à flots, la musique jouait sans interruption et les démarches maladroites étaient nombreuses. Mais le bruit et l’humidité ne dérangeait pas vraiment Lenny, habituée à ce genre d’environnement depuis des mois maintenant. Après tout, la plupart de son temps était passé sur un navire où résidait presque juste des hommes. Même si elle avait sa cabine où se réfugier, elle n’y passait pas le plus clair de son temps, préférant l’ambiance du pont et une vue sur l’horizon. Donc, une ambiance comme celle-ci ne l’ennuyait pas, même qu’elle commençait à les apprécier quand elle était d’humeur. Et ce soir, c’était le cas. Sa prise s’était bien déroulée, le profit était non-négligeable, il n’y avait eu aucun imprévu. Ses hommes étaient heureux, sourires aux lèvres et verres dans les mains, et elle aussi était d’humeur bien joviale. C’était une soirée pour célébrer, pour détendre les muscles un peu et profiter de cette vie qui leur souriait un peu, pour une fois. Lenny, installée sur son tabouret, se sentait légère, bien plus qu’elle ne l’était habituellement. Elle ne savait pas si c’était la prise ou l’alcool ou simplement la présence de l’homme à ses côtés, mais c’était une bonne et belle soirée, et elle comptait bien en profiter un petit peu.

Les yeux d’Eli brillaient. Clairement, il avait déjà enfilé quelques verres avant que Lenny ne se pose sur le tabouret – plus que quelques uns, même. Le sourire de Lenny s’étira légèrement en observant un peu les yeux de son cuisinier, alors que quelques hommes s’étaient mis à danser derrière lui. Lui aussi, semblait de bonne humeur, à la vue du sourire qui se dessina sur ses traits quand elle lui commanda un verre. Elle le regarda terminer son précédent d’un trait, et lui vint alors le souvenir de tout ce temps qu’elle avait pu passer sur le navire de son frère, où Eli était passé d’un simple inconnu à l’homme qu’elle n’avait ensuite jamais pu chasser de ses tripes. Cette époque lui semblait tellement lointaine; la femme qu’elle avait été existait-elle seulement encore à l’intérieur d’elle? Elle n’en savait trop. Les choses avaient bien changées, après tout. Ce qui était certain, c’est qu’il y en avait une qui n’avait pas changé, elle. Pas le moins du monde. Et probablement qu’elle ne changerait jamais.

La question d’Eli lui fit lever un sourcil, son sourire ne se décrochant pas de son visage. Elle aimait le voir sourire comme ça; ça lui réchauffait le coeur sans qu’elle n’aurait vraiment pu l’expliquer. « Do I really need to say it ? » Après tout, Eli devait le savoir; certainement, il devait le savoir au fond de lui, que Lenny lui devait absolument tout. Elle en était consciente, en tout cas. Sur ces mots la serveuse revint avec leurs verres, et la capitaine en glissa un devant le cuisinier, les yeux posés dans les siens, ne s’en détachant pas. Elle leva ensuite le sien en sa direction, sourire au coin des lèvres. « To our victory. » Car c’était leur victoire, et non pas la sienne; Lenny savait ce qu’était le travail d’équipe. Un capitaine n’était rien sans son équipage, après tout, tout comme elle n’était rien sans Eli. Il lui était indispensable, et pas juste parce qu’il était un bon conseiller. Non, la vérité était que Lenny n’était plus en mesure de tolérer cette distance courtoise qui régnait entre eux. Il lui fallait finalement agir sur les pensées qui l’assaillaient dès qu’elle fermait l’oeil. C’était ça qu’elle tentait de lui dire, maladroitement, sans prononcer les mots, avec des regards et des sourires. C’était cette pensée qui ne la quittait plus depuis quelques temps. Lenny avala une gorgée de la boisson, savourant la légère sensation de brûlure, son regard ne quittant pas le visage de celui qui lui faisait face. Elle lui était dévouée. Tout simplement. Et ce soir elle le lui dirait; ce soir elle le lui montrerait.
(C) HALLOWS

_________________

WAR OF HEARTS ☆ i can't help but love you, even though i try not to. i can't help but want you, i know that I'd die without you.


TEAMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 199
• double-comptes : molly, jim, alastar, eddie.
• crédits : avatar (c) hallows. – gifs (c) tumblr. – song (c) blackbird raum.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Jeu 27 Avr - 12:18


never give you up
eli et lenny / You can holler, you can wail, You can swing, you can flail, You can thump like a broken sail. But I'll never give you up; If I ever give you up my heart will surely fail. – THE KILLS.

Elle souriait. Ses traits doux, étirés dans une moue de joie et de satisfaction. Son regard, brillant des quelques verres d’alcool déjà ingurgités et de l’allégresse qui semblait la porter. Il ne savait pas pourquoi elle venait s’asseoir à ses côtés, ni ne comprenait le geste de générosité qu’elle venait de manifester. S’il avait conscience de leur lien privilégié, il savait aussi que Lenny prenait garde à ne pas trop le souligner. À ne pas attirer l’œil de l’équipage, et à ne pas leur donner des raisons de se plaindre. Pas de favoritisme à bord, tentait-elle d’affirmer. Mais comment le soutenir contre vents et marées alors qu’elle venait s’asseoir à ses côtés pour lui offrir un rhum, en l’observant avec toutes les étoiles du ciel accrochées au fond des prunelles ? Il ne fit pourtant aucun commentaire. Lorsqu’elle lui renvoya une question pour toute réponse, il se contenta d’un sourire en coin. Ses yeux s’éloignèrent un peu de son interlocutrice, sans pourtant aller accrocher de point en particulier. Il aimait juste sentir sa présence à ses côtés. Humer son parfum, lorsqu’elle s’agitait un peu trop et que ses cheveux le libéraient sans qu’elle ne s’en aperçoive. Quelles que soient les raisons de cet élan de gratitude, il n’allait pas s’en plaindre. Pas alors qu’elle dédiait visiblement les prochaines heures de sa soirée à lui tenir compagnie.

La serveuse revint, déposant un verre devant chacun d’eux. Sans rien dire, Eli l’attrapa. Ses yeux se reposèrent à nouveau sur la silhouette de sa capitaine, tandis que celle-ci levait son rhum vers lui. « And to you reign. » Un sourire amusé ponctua ses mots, tandis qu’il la dévisageait. L’alcool l’enveloppait de son habituelle brume. Pourtant, le verre ne tangua nullement lorsqu’il le porta à ses lèvres. Après une gorgée, il le reposa sur le comptoir. Ses yeux trouvèrent le visage de Lenny, tandis qu’il l’observait boire. Quelque chose, dans sa présence, le rassurait plus qu’il n’arrivait à se l’expliquer. Elle apaisait les maux qui brûlaient son âme depuis de trop longues années, baume inattendu mais plus efficace que jamais il n’aurait pu l’imaginer. Les souvenirs de Charlie s’apaisaient avec sa présence, et se stabilisaient enfin. Le sang refluait, les chairs se recollaient ; et au bout de quelques minutes, seule persistait la douleur de savoir que cette petite créature s’était vu arraché son frère. Elle ignorait ce qui était réellement arrivé. Plus d’une fois, il avait été tenté de le lui dire. Pourtant, chaque fois, la cruauté de la vérité le retenait. Lui-même peinait à supporter le souvenir de cette atrocité. Comment, alors, une âme aussi éprise de son défunt frère aurait-elle pu encaisser l’idée même de cette scène ?

Une deuxième gorgée, puis une troisième. Le verre baissait conséquemment, et rapidement. Il avait cessé de l’observer au moment où une sensation avait broyé ses tripes. Même après un an, il peinait encore à croire que les vagues avaient porté Lenny jusqu’à lui. Il ne réalisait pas que c’était elle, et bien elle ; qu’elle n’avait pas tant changé, et que de vieux souvenirs auraient été bien trop faciles à réveiller. Un instant, ses pensées alcoolisées s’envolèrent trop loin. Un nouveau sourire fit irruption sur ses traits, alors qu’il enfonçait son nez dans son verre pour en absorber quelques nouvelles gorgées. Sa main se posa sur le comptoir alors qu’il abaissait à nouveau le récipient. Ses yeux se reposèrent sur Lenny, et il s’efforça de faire disparaître le petit sourire qui l’avait envahi. « I think I'm going to get some fresh air. » Il avait trop bu. L’endroit était trop bruyant, et l’atmosphère qui y régnait, trop étouffante. Il lui fallait sortir d’ici, et respirer. Sortir d’ici, et s’aérer les pensées avant qu’il ne s’embourbe dans des pensées gênantes et hypnotisantes. « D'you want to come ? » Son verre dans la main, il s’était levé. Ses mots relevaient d’une question parfaitement mesurée ; si elle préférait rester ici, il comprendrait. Elle ne venait après tout que d’arriver, et il était fort possible qu’elle ne préfère finir son verre avant d’aller traîner ailleurs pour le reste de la soirée. Mais dans les yeux du cuisinier, une petite lueur brillait. Une petite flamme douce, presque implorante. S’il te plaît.

L’alcool n’était pas le seul prétexte. L’ambiance chaude et étouffante non plus. Une part de lui avait envie de s’éloigner de cet amas d’homme soûls et joyeux. D’en prendre le large, afin de pouvoir simplement discuter de tous les sujets qu’ils auraient envie d’aborder. Si les oreilles étaient souvent bouchées par l’euphorie et l’ivresse, il n’avait pas envie de prendre le moindre risque. Il n’avait pas envie d’afficher sa proximité en public, et de mettre Lenny dans une situation où elle n’avait pas envie de se retrouver. Tout ce qu’il désirait, c’était être avec elle. Marcher, parler. Sourire, rire, plaisanter. Créer un espace à eux, où ils pourraient s’exprimer sans avoir peur que leur complicité ne soit jugée. Et bien qu’il eût conscience que s’éloigner avec elle ne ferait nullement refluer les drôles de pensées embrumées qui avaient assailli ses pensées quelques minutes auparavant, il ne pouvait y résister. Il voulait prendre l’air. Il voulait qu’elle l’accompagne. Il voulait que ce temps soit à eux. Et que, pour ce soir, rien ni personne ne puisse le leur voler.

(c) blue walrus

_________________

fill my life up with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 369
• double-comptes : logan, mica, rose.
• crédits : avatar par blue walrus. signature par hallows.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Mar 2 Mai - 17:16

stay with me
why am I so emotional? no it's not a good look, gain some self control. and deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt. (SAM SMITH)

Venir s’asseoir à ses côtés comme elle l’avait fait était risqué, il fallait l’avouer. Lenny était confiante dans son poste, et ça faisait déjà plus de sept mois qu’elle l’occupait, et aucune menace n’avait été jusque là assez grande pour manquer de la faire vaciller. Elle s’était bien plantée dans sa position et ne laissait rien ni personne la déroger; c’était ça, ou tout perdre. Elle savait bien qu’elle ne devrait jamais considérer son poste de capitaine comme quelque chose d’acquis, mais ce soir elle avait bien envie de se détendre un peu les muscles et d’aller prendre un verre avec Eli. Mais c’était risqué, oui; car il était un membre de l’équipage comme tous les autres, et certains pourraient mal prendre qu’elle lui démontre un tel favoritisme. Mais depuis le temps, elle savait que c’était su de ses hommes qu’elle et Eli partageait une relation particulière, se connaissait depuis belle lurette déjà. Tout de même, elle faisait attention de ne pas trop attirer l’attention sur leur lien, pour ne pas mettre d’idées dans les têtes qui pourraient les déformer. C’était donc un peu dangereux de se montrer aussi publiquement, mais ce n’était rien d’exceptionnel; juste des vieux amis qui partageaient un verre. Bien sûr, le reste était invisible à quiconque ne faisait pas attention; la lueur dans les yeux de la capitaine, le sourire cachant de vieux sentiments cependant toujours présents. Et Lenny s’efforcait de ne pas trop les démontrer, pas ici, pas maintenant. Pas tant qu’ils demeureraient dans la taverne bruyante et étouffante. Mais elle ne pouvait cacher que la présence d’Eli lui apaisait le coeur, qu’il avait cette aptitude d’apaiser cette douleur pesante qui apparaissait souvent dans sa poitrine.

Après ses quelques mots, il détourna des yeux et Lenny fit de même, posant ses prunelles sur le comptoir de la taverne alors qu’elle avalait quelques autres gorgées de son verre. Toujours, un petit sourire étirait ses lèvres, alors que ses pensées se faisaient de plus en plus fortes et chaotiques, écrasant presque les conversations des alentours et les chants de ceux qui avaient déjà beaucoup trop englouti de rhum. Son esprit était loin d’être brumeux, mais il était rempli à craquer, tandis que tout se bousculait pour créer une cacophonie qui ne semblait se calmer que si elle posait tout simplement les yeux sur lui; c’est donc ce qu’elle fit, chassant une mèche brune qui lui était retombée devant les yeux. « I think I'm going to get some fresh air. » Elle lui lança un regard un peu interrogateur, se demandant s’il y avait soudainement un problème, mais quelque chose dans les yeux d’Eli lui indiquait qu’il avait besoin de juste ça; prendre l’air. Après tout, elle ne savait pas combien de verres il avait bien pu boire avant qu’elle ne vienne s’asseoir à ses côtés, bien qu’elle pouvait deviner. Elle alla pour acquiescer, et pour lui demander s’il allait revenir, ou si elle pouvait au moins l’accompagner. Elle n’avait que très peu envie de couper leur rencontre après si peu. Mais alors il ouvrit la bouche à nouveau. « D'you want to come ? » Le sourire de Lenny s’étira doucement, alors qu’elle s’efforça de ne pas paraître trop enchantée par la proposition. Elle acquiesça simplement à ses mots. « Sure. »

Elle termina son verre d’un trait, ignorant la sensation de brûlure dans sa gorge, captivée par la lueur dans les yeux d’Eli qui réfletait la sienne. Elle se fichait bien de quoi ça aurait l’air, d’elle qui entre dans la taverne pour en ressortir après cinq minutes plus tard accompagnée d’Eli. Elle s’en fichait bien. Cette soirée était la sienne. Cette nuit était la sienne. Et elle ne laisserait aucune inquiétude ou peur le lui enlever. Empoignant son chapeau, elle le cala à nouveau sur sa chevelure tressée pour jeter un petit sourire malicieux à Eli. « Let's get out of here. » Ses jambes se soulevèrent et ses pieds se reposèrent sur le sol, et c’est sans un autre mot qu’elle commença à se diriger vers la sortie du bar. Son coeur battait dans sa poitrine, fort, un peu trop fort, mais elle l’écoutait à peine; elle ne se concentra que sur le bruit de pas derrière elle, sur la présence de cette silhouette qui se mélangeait avec son ombre, comme elle le faisait toujours, tout près, assez près pour qu’elle puisse la toucher du bout des doigts.  

Le vent soufflait toujours doucement et était plus que bienvenue après la chaleur de la taverne. Lenny s’avanca de quelques pas avant de se tourner vers Eli. « Feel better ? » demanda-t’elle avec un petit sourire, faisant référence à l’air frais. Elle ne savait pas trop s’il voulait se promener ou juste rester dans les environs; ce qu’elle savait, ce qu’elle le suivrait, peu importe vers où ses pas le mènerait.
(C) HALLOWS

_________________

WAR OF HEARTS ☆ i can't help but love you, even though i try not to. i can't help but want you, i know that I'd die without you.


TEAMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 199
• double-comptes : molly, jim, alastar, eddie.
• crédits : avatar (c) hallows. – gifs (c) tumblr. – song (c) blackbird raum.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Mer 3 Mai - 0:06


never give you up
eli et lenny / You can holler, you can wail, You can swing, you can flail, You can thump like a broken sail. But I'll never give you up; If I ever give you up my heart will surely fail. – THE KILLS.

Dès que le sourire de Lenny s’étira, le cœur du cuisinier s’apaisa. Sa nausée se rétracta quelques instants, alors qu’il se perdait dans le regard ravi qu’elle lui servait. Les quelques mots qu’elle prononça le bercèrent, et il hocha brièvement la tête à sa réponse. Elle allait venir.

Elle termina son verre d’un trait. Il ne l’imita cependant pas, attrapant le sien en se dirigeant vers la sortie. Il leur ramènerait la chope demain ; de toute manière, ce n’était pas comme si personne ne savait où le trouver. Ce n’était pas comme s’il ne venait jamais — et d’ailleurs, il y avait fort à parier pour qu’en la rapportant, il ne demande à ce qu’on la lui remplisse sans plus attendre. Mais pour l’heure, l’idée de vider cul-sec ce qu’il restait de rhum dans le verre ne le ravissait pas spécialement. Il faudrait bien moins que cela à la nausée pour remonter, et il le savait. Ce n’était qu’une question de temps avant que l’air frais ne devienne sa seule chance de garder la tête haute pour le reste de la soirée — et il était hors de question de mettre la situation en péril plus qu’elle ne l’était. Aussi se faufila-t-il vers la sortie de la taverne dès qu’elle lui suggéra de s’en aller — son verre dans la main et l’ombre de Lenny sur les talons. Il la sentait, derrière lui. Si proche que s’il avait tendu la main, aucun doute qu’il aurait pu atteindre la sienne. L’attraper, la serrer. Glisser ses doigts entre les siens, et sentir la dureté qu’ils avaient acquis à force de fréquenter le grand air et la mer.

Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas le moment où il mit finalement le pied hors de la taverne. La nuit l’enveloppa rapidement, et le vent tropical lui balaya le visage. Il ferma quelques instants les yeux, soupirant, le verre toujours à la main. Son sourire n’était pas retombé. Suspendu là, porté par la brise, et gonflé par la chaleur de la présence à ses côtés. Elle était là. Doucement, les mots qu’elle prononça rejoignirent ses tympans. Il laissa ses yeux glisser vers elle, paupières rouvertes. Elle aussi, souriait. Elle ne semblait plus pouvoir s’en empêcher — plus depuis qu’elle était arrivée à ses côtés, quelques minutes auparavant. Il lui en était gré ; et à dire vrai, il n’aurait voulu que cela s’arrête pour rien au monde. Son propre sourire s’élargit encore un peu, alors qu’il hochait la tête. « Yah, thank you. » Un instant, ses yeux se perdirent dans les siens. Un clin d’œil lui échappa, alors qu’il reprenait sa route dans la rue de Nassau, lentement. « I feel like I’m actually going to survive the night. » Sans cesser de sourire, il reporta son verre à ses lèvres, en absorbant une petite gorgée. Le rhum se fraya un chemin dans sa gorge, brûlant tout sur son passage. Lorsqu’il trouva son estomac, le haut-le-cœur que le marin avait redouté ne vint pas. Son organisme resta calme, et il se permit de le fêter par une deuxième gorgée d’alcool. « D’you want to walk on the beach? » Un nouveau sourire en coin, plus large et malicieux. Il ne voulait pas rompre cette soirée. Pas encore.

Pourtant, la nausée le reprit subitement. Il ne put retenir une petite grimace, sa main trouvant instinctivement son estomac fragilisé par les quelques verres de rhum déjà ingurgités. Le monde recommença à tourner, alors qu’il s’arrêtait. « … Or maybe I should go home. Or go to bed, if you don’t want to call it a home. » Un soupir bref. Il lui tend la chope de rhum, incapable de supporter plus longtemps la proximité de l’alcool. Tant pis. « D’you want to finish it? I’m sure I can walk on the beach for a while, but I think it would be better if I don’t drink anymore. For tonight, I mean. » Le sourire revient. Un peu plus forcé, un peu plus pâle. Il s’efforce de ne pas l’inquiéter, il s’efforce de ne rien gâcher. Il sait que c’est peine perdue — mais il sait aussi qu’il n’est pas assuré d’être malade. Le tout, c’est de continuer de respirer. Le tout, c’est de continuer de marcher un peu, sous le vent et la lune — loin du bruit et des gens. Loin de l’atmosphère oppressante de ces tavernes dans lesquelles il se complaisait souvent, mais qui devenaient, pour ce soir, synonyme d’étouffement.

(c) blue walrus

_________________

fill my life up with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 369
• double-comptes : logan, mica, rose.
• crédits : avatar par blue walrus. signature par hallows.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Mer 3 Mai - 19:03

stay with me
why am I so emotional? no it's not a good look, gain some self control. and deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt. (SAM SMITH)

Lenny ne pouvait retenir son sourire en voyant le visage d’Eli se détendre un peu au contact de la brise estivale. Même elle se sentait bien mieux une fois à l’extérieur; il y avait quelque chose à propos de l’air de Nassau qui la faisait sentir tellement libre. C’était quelque chose d’instinctif, qu’elle n’aurait jamais trop su expliquer, mais qui était présent au creux de son estomac. Elle ne s’en laissait pas depuis qu’elle y avait mis pied moins d’un an auparavant. Cette vie lui plaisait, tout de même, même si elle n’aurait jamais cru en avoir une telle. Voilà pas si longtemps, elle menait un quotidien relativement paisible à Port-Royal, bien loin de la piraterie et des rues chaotiques de Nassau. Et pourtant, la voilà. Avec Eli. Elle n’avait jamais cru le revoir quand elle avait quitté le pont du Red Revenge; son coeur s’était serré lorsqu’il avait finalement disparu de son champ de vision. Mais après tout, elle avait à l’époque également été certaine de revoir son frère aîné. Les choses changeaient vite; trop vite. Mais Lenny ne pensait pas à tout ça, alors qu’elle prenait une longue inspiration pour s’aérer les poumons. Elle ne pensait qu’à maintenant, qu’à cette nuit, qu’à Eli. Elle s’autorisait à le faire.

Elle lui souria un peu quand il acquiesca et la remercia, et de plus belle en voyant le petit clin d’oeil qu’il lui servit. Seul Eli pouvait faire un tel geste et lui attirer un sourire; de n’importe qui d’autre, Lenny aurait détesté ça. Mais il avait cette manière de le faire qui ne faisait que lui emballer un peu le coeur. « I feel like I’m actually going to survive the night. » Un petit rire s’échappa des lèvres de Lenny, alors qu’elle secoua un petit peu la tête. « That’s good » dit-elle simplement, les yeux brillants, l’observant toujours alors qu’il prit une gorgée. « D’you want to walk on the beach ? » Ce sourire; ce fameux, ce célèbre sourire. Un sourire propre à Eli, qui avait su plus d’une fois remplir les pensées de la jeune capitaine. Un sourire qui la faisait sentir comme une adolescente avec un béguin autant qu’une femme respectée et admirée. Mais en même temps, c’était Eli. Elle alla pour acquiescer, car une promenade sur la plage lui semblait être une perspective bien agréable, mais le visage d’Eli se transforma presque aussitôt. Sa peau sembla blemir d’un coup et Lenny pensa qu’il allait être malade. « … Or maybe I should go home. Or go to bed, if you don’t want to call it a home. » Lenny arqua malgré elle un sourcil; elle n’était allée qu’une fois à la petite habitation qu’Eli appelait chez lui, et c’était en effet très petit. Elle l’observa, un peu incertaine, puis il lui tendit sa chope. « D’you want to finish it? I’m sure I can walk on the beach for a while, but I think it would be better if I don’t drink anymore. For tonight, I mean. » Malgré la pointe d’inquiétude dans sa poitrine, Lenny eut un petit sourire. Elle prit la chope entre ses doigts, libérant Eli de son poids et son odeur. « Sure, thanks. And yeah, you should probably stay away from rhum. For tonight, of course. » Elle essaya de teinter ses paroles d’un peu d’amusement, mais tout de même, elle savait que son inquiétude était perceptible.

« Let’s walk you home, all right, sailor ? » Elle lui souria doucement, prenant une gorgée de sa chope. S’approchant, elle se mit à marcher doucement, l’entraînant à sa suite. Le vent soufflait toujours doucement; avec un peu de chance, ça ferait du bien à Eli. Elle tenta de trouver un rythme qui pourrait lui convenir; pas trop vite, pas trop lent. Jouant avec la chope entre ses doigts, Lenny eut un petit sourire amusé. Elle tenterait de lui changer les idées un peu, lui faire oublier son estomac et lui redonner un peu de couleur. « So… do you usually just walk away with those? » Elle désigna la chope pour montrer de quoi elle parlait. « Do you keep a collection at your place? » Elle parlait avec une certaine pointe d’amusement, car elle était d’humeur légère, et elle espérait qu’Eli se sente mieux afin que leur soirée ne soit pas trop écourtée; bien qu’elle prendrait soin de lui si ce n’était pas le cas, c’était certain.
(C) HALLOWS

_________________

WAR OF HEARTS ☆ i can't help but love you, even though i try not to. i can't help but want you, i know that I'd die without you.


TEAMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 199
• double-comptes : molly, jim, alastar, eddie.
• crédits : avatar (c) hallows. – gifs (c) tumblr. – song (c) blackbird raum.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Ven 5 Mai - 23:35


never give you up
eli et lenny / You can holler, you can wail, You can swing, you can flail, You can thump like a broken sail. But I'll never give you up; If I ever give you up my heart will surely fail. – THE KILLS.

Dès que les doigts de Lenny le soulagèrent du poids de la chope, il sentit son cœur reprendre un rythme un peu moins lourd, et un peu plus serein. Bien que la jeune femme tentât de la dissimuler, il perçut la pointe d’inquiétude dans sa voix. Il ne releva pourtant pas, laissant son sourire retrouver naturellement un peu d’aplomb et faire office de baume pour le cœur de la jeune Morland. Ses mains s’enfoncèrent naturellement dans ses poches. Il baissa les yeux vers le sol poussiéreux des rues de Nassau, tandis qu’elle buvait une première gorgée de rhum à ses côtés. « All right. » Sa réponse était plus légère qu’autre chose, et son ton amusé se contentait d’approuver le plan qu’elle proposait. Une part de lui était cependant déçue. Déçue d’être obligée de rentrer aussi tôt, déçue de ne pouvoir profiter plus longtemps de la compagnie de Lenny. S’il savait qu’il avait probablement arrêté de boire juste au bon moment pour ne pas être malade, il était également conscient que la chaleur étouffante des tavernes n’était plus une option envisageable pour ce soir. Dès qu’il arriverait à la petite cabane dans laquelle il vivait, il y avait fort à parier pour que l’appel de son lit soit trop fort pour résister. Selon toute probabilité, il s’y effondrerait pour ne s’en relever que le lendemain, et le sommeil le gagnerait trop rapidement pour que le Murphy n’ait le temps de le remarquer. Oui, mais voilà : quelque chose, là-dedans, ne lui plaisait pas. Il aurait préféré passer le reste de la soirée à enfiler les verres en compagnie de sa capitaine. Il aurait préféré pouvoir l’observer du coin de l’œil — savourer son grand sourire, et sentir sur lui ses mirettes brillantes d’une ivresse douce. Il avait profité du début de la soirée sans y penser, et voilà que ses choix le rattrapaient.

Il la suivait toujours lorsqu’elle reprit la parole, peu de temps après. La brise soufflait toujours, soulageant lentement tant son mal de cœur que son étourdissement. Il releva la tête vers elle, observant la chope qu’elle désignait. Promptement, son sourire se réinstalla sur ses lèvres. « I do, actually. » Il ne put contenir la petite étincelle d’amusement qui étira encore davantage ses lèvres à la deuxième question de Lenny. Il échappa un rire bref, et secoua doucement la tête. « No, I don’t. I usually bring them back the next day. And ask for a refill. » Il haussa les épaules, avant de tourner le nez vers elle. « But I may have lost one or two during the process. Maybe you’ll find them, lying here and there. » Il afficha brièvement une petite moue, écarquillant les yeux en signe d’innocence. « But, y’know, at least it makes me a proper host. My guests do not have to drink straight from the bottle. » Il lui coula un regard malicieux, un sourire ingénu revenant se poser doucement sur ses lèvres. La vérité, c’était qu’il mettait un point d’honneur à toujours finir les verres qu’il payait. Il ne roulait pas suffisamment sur l’or pour se permettre de gaspiller — vie de pirate ou pas. Il arrivait parfois qu’il oublie de ramener les chopes qu’il empruntait ; la plupart du temps, il les ramenait alors avec les suivantes. Et s’il les amassait trop longtemps, le trouver pour les récupérer n’était pas un problème. Il était beaucoup trop habitué des établissements de Nassau pour que la disparition d’une chope ou deux n’inquiète vraiment les gérants du coin.

Son regard se leva vers le ciel, tandis que son sourire restait suspendu à ses lèvres. Le vent s’engouffra dans ses cheveux, et ébranla les mèches folles qui se dressaient au sommet de sa tête. La nuit était chaude, mais douce. Peu à peu, il sentait la nausée refluer. La charmante compagnie qui progressait à ses côtés lui faisait l’effet d’un baume et, à mesure que les minutes s’égrenaient, son cœur n’en était qu’un peu plus léger. Peut-être, finalement, allait-il pouvoir lui proposer de profiter un peu plus longtemps de la plage et des vagues qui ne manqueraient pas de danser sur la grève. Peut-être, finalement, réussirait-il à profiter moindrement de cette compagnie qu’il craignait de voir s’éclipser à tout moment depuis l’instant où elle était réapparue dans sa vie.

(c) blue walrus

_________________

fill my life up with time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• messages : 369
• double-comptes : logan, mica, rose.
• crédits : avatar par blue walrus. signature par hallows.
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   Mar 30 Mai - 9:59

stay with me
why am I so emotional? no it's not a good look, gain some self control. and deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt. (SAM SMITH)

Le coeur de Lenny sembla doucement s’accélérer à la vue du sourire d’Eli. Il était remonté sur son visage, comme ça, sincère et familier. Décidément, l’air frais semblait faire beaucoup de bien au cuisinier, dont la couleur de peau semblait tranquillement reprendre une couleur normale. C’était dur à déterminer dans la noirceur de la soirée, mais Lenny pouvait voir dans ses traits que l’extérieur lui faisait du bien. Et elle en était bien satisfaite – car elle n’avait aucune envie que la soirée ne se termine aussi rapidement. Si ça ne tenait qu’à elle, ils continueraient à marcher ainsi encore longtemps. Elle avait envie de sa compagnie, ce soir, d’entendre sa voix et de se laisser un peu bercer dans son regard. Une soirée juste pour elle, qui lui appartiendrait, où elle pourrait oublier les tracas de tous les jours et juste être en vie. Respirer, expirer, laisser la vie couler un peu sans essayer de la rattraper à mains nues. Puis ce fut un rire qui s’échappa des lèvres d’Eli, et Lenny ne put s’empêcher de sourire de plus belle à l’entendre ainsi. Comme c’était agréable de le voir ainsi, un peu insouciant, et de retrouver un peu de jeunesse. Car ni Eli ni Lenny n’étaient jeunes à présent – ces années-là s’étaient écoulées depuis longtemps. Mais il semblait toujours à la capitaine qu’elle retrouvait un peu de qui elle était quand elle était jeune, quand elle se retrouvait seule avec Eli. Que le temps qui les avait séparé s’effaçait soudainement, et qu’ils voyageaient un peu dans le temps et l’espace. C’était faux, bien sûr, car le temps coulait toujours, et le passé ne disparaissait pas – mais il semblait plus facile à gérer, peut-être. « No, I don’t. I usually bring them back the next day. And ask for a refill. » Lenny acquiesça doucement, souriant toujours. Elle avançait toujours, ses bottes s’enfonçant légèrement dans le sable, alors qu’elle écoutait Eli, sentant son regard sur elle. Elle, laissait ses yeux glisser vers l’horizon, et se laissait bercer par le son de la voix de son compagnon. « But I may have lost one or two during the process. Maybe you’ll find them, lying here and there. » Elle lui jeta un regard, fortement amusée par cette possibilité, et ne put s’empêcher de doucement rigoler à la vue du visage d’Eli.

« But, y’know, at least it makes me a proper host. My guests do not have to drink straight from the bottle. » Cette fois, un véritable rire s’échappa des lèvres de Lenny, alors qu’elle secoua la tête. Elle aimait comment Eli s’était ainsi installé à Nassau – il possédait son petit rythme de vie, que rien n’avait dérangé avant qu’elle-même ne débarque voilà de cela quelques mois. « How good of you » dit-elle avec une pointe d’amusement. Elle laissa un petit silence passer, alors qu’on entendait au loin que le bruit des vagues et les échos des conversations et de la musique à l’intérieur des tavernes. Lenny lança un court regard à Eli, continuant toujours d’avancer. « I hope I’ll be invited one day. » Un petit sourire éclaircit ses lèvres, alors qu’une brise un peu plus sévère fit danser ses cheveux. Elle les balaya d’un geste presque mécanique, habituée de gérer une masse de cheveux aussi épaisse avec un vent qui pouvait se faire violent. « So I can experience being one of your guests. » Sa voix était douce, calme. Son sourire presque tendre. Car elle ne désirait rien de plus que d’être invitée chez lui, à cet instant précis. Elle espérait qu’il comprenne ce qu’elle entendait par là, et que son estomac se soit assez rétabli avec leur marche pour qu’il en ait envie. « And I heard you’re a very good cook as well » ajouta-t’elle finalement, toujours avec de l’amusement dans la voix. Elle se sentait d’humeur joueuse, le coeur un peu plus léger alors qu’elle voyait qu’Eli semblait se sentir mieux. Peut-être pourrait-elle faire ce qu’elle était venue faire, après tout. Peut-être que ce soir elle franchirait finalement le pas – un pas qui se faisait désirer depuis des mois déjà. C'était de la folie, et elle le savait - mais elle voulait pour une fois profiter un peu de sa soirée, et juste se laisser porter par le vent. Écouter son coeur, écouter son instinct, et suivre ce courant qui l'avait toujours porté jusqu'à lui.
(C) HALLOWS

_________________

WAR OF HEARTS ☆ i can't help but love you, even though i try not to. i can't help but want you, i know that I'd die without you.


TEAMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (stay with me), elinny.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(stay with me), elinny.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ANIME/MANGA/VN] Fate/Stay Night
» fate stay night
» [OS] Stay the night ^
» Stay Stuck Pad un produit inpresssionnant !
» Stay Alive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FUNERAL AT SEA.  :: les tentes-
Sauter vers: